Les ées du bord de l'au
Taille : de la taille humaine.

Elle a la peau très pale, se mélangeant aux couleurs de l'eau.

Des cheveux très long, deux petites cornes, et des oreilles pointues. Leur visage est plus triangulaire qu'un humain.

Comme leurs sœurs, chaque année, elles participent à de joyeuses agapes pour célébrer le début du printemps.

Les Fées du bord de l'eau

Une nappe immaculée est étendue sur l'herbe au bord de la fontaine, au milieu resplendit une coupe de cristal, contenant un breuvage merveilleux, dont une seule goutte rendrait aussi savant que Dieu. A l'issue du repas, chaque nymphe se désaltère de la liqueur magique.

On dit qu'elles résident juste en dessous des eaux, dans de belles demeures, vastes comme des châteaux. Aucun homme n'a pu y séjourner puis en ressortir pour pouvoir les décrire car, au royaume des Fées, un jour passé correspond à cent de nos années.

Assises sur la margelle, alanguies, les Dames des Fontaines aiment à se lisser les cheveux avec un peigne d'ivoire. Parfois, elles se baignent nues.

Survienne un étranger, alors elles disparaissent. Qu'il ne s'avise de souiller l'eau, surtout si c'est samedi, elles lui jetteraient un sort. Leur souffle étant mortel, demain il sera mort. P. Sébilot relate qu'une fée d'une fontaine, apparaît sous la forme d'une anguille.

Les soirs de pleine lune, "elle élève sa tête mignonne au-dessus de eaux et fait entendre un chant mélodieux.

Tu reviens au Coin des petits !

Retour au "Coin des petits"